Augmenter la taille des caractères Diminuer la taille des caractères Taille initiale
M'as-tu percé de cette flèche ailée
Qui vibre, vole, et qui ne vole pas !

Créer un PDF Imprimer

Hommage à François Rousseau

Réduire Augmenter Taille du texte
  • Dimanche, 23 Octobre 2011

Notre ami François Rousseau s'est éteint après un courageux combat de plus d'un an contre la maladie qui a fini par l'emporter. Il laissera le souvenir d'un militant déterminé et enthousiaste de l'Économie Sociale. Venant du monde de ce que l'on nomme assez improprement "les praticiens", il avait investi sur le tard celui de l'étude, de la recherche et de l'enseignement, apportant partout son dynamisme, son engagement et sa combativité.

Ce parcours atypique lui avait valu chez certains des réactions de méfiance, voire de rejet. Combien tout cela peut paraître dérisoire aujourd'hui !

J'ai hésité plusieurs jours avant de me décider à honorer sa mémoire. En effet, je ne connais ni sa famille, ni ses amis extérieurs à l'Économie Sociale, et, si nous nous sentions très proches, chacun possédait de larges arpents de son jardin totalement inconnus de l'autre. Ce dont je puis faire état ne concerne donc qu'une partie du personnage, que je ne voudrais pas prétendre m'approprier, ne fut-ce que pour cette part.

Puis il m'a semblé que la collection de ses bulletins de lutte contre la maladie valait d'être conservée, et donc publiée. Je crois que, même pour des personnes qui n'ont jamais rencontré François, il peut y avoir un grand profit à lire ces pages et à méditer ce bel exemple de courage, de lucidité et de dévouement.

Peu avant le diagnostic de sa maladie, je lui avais fait part de la naissance de ma première petite-fille. J'ai plaisir aujourd'hui à reproduire le message amical qu'il m'avait adressé alors :

29 mars 2010
Bonjour à toi, père grandi par la vertu et tassé par l'âge !
Bonjour à Inès, sa maman et son papa.
En ami, je te confie le poème que j'ai accroché au dessus du lit de mon petit-fils Thomas avec l'aide de Charlie Chaplin lors de sa naissance. J'ai simplement remplacé Thomas par Inès !
Bien amicalement
François Rousseau

***

LookUp Inès !
(Avec l'aide de Charlie Chaplin)

Bonjour Inès ! Sois la bienvenue !
Chacun de nous a sa place ici et notre terre est bien assez riche, elle peut nourrir et elle peut soigner tous les êtres humains.
Et toi aussi tu as ta place, et toi aussi tu seras nourrie et soignée.

Lève les yeux Inès !
Nous pouvons tous avoir une vie belle et libre si nous cultivons l'ouverture aux autres, la joie et la tendresse.
Et toi aussi tu auras une vie belle et libre, et toi aussi tu seras attentive à autrui, joyeuse et tendre.

Lève les yeux Inès !
Nous avons tous le pouvoir de faire de cette vie qui passe une merveilleuse aventure.
Et toi aussi tu vivras des aventures, et toi aussi tu seras merveilleuse.

Lève les yeux Inès !
Toutes nos créations, toutes ces sortes de choses, toutes nos inventions n'ont de vrai sens que dans la bonté de l'être humain, que dans la fraternité, l'amitié et l'unité de tous les hommes.
Et toi aussi tu inventeras toutes sortes de choses et toi aussi tu seras sœur et amie.

Lève les yeux Inès !
Alors au nom du pouvoir des peuples, utilisons ce pouvoir. Il faut tous nous unir, et il faut bâtir un monde humain qui donnera à chacun l'occasion d'être nourri et soigné, tolérant, joyeux et tendre, de vivre une merveilleuse aventure, d'aimer, d'inventer et de créer même le bonheur !
Et toi aussi tu vas aimer, t'unir et bâtir à ton tour, et toi aussi tu auras ce pouvoir.

Lève les yeux Inès !
Alors, il faut aussi nous battre pour accomplir toutes ces promesses.
Il faut nous battre pour libérer le monde, pour renverser les frontières et les barrières raciales, pour en finir avec l'avidité, avec la haine et l'intolérance.
Il faut nous battre pour construire un monde de raison, un monde où la science et le progrès mèneront tous les hommes vers le bonheur.
Et toi aussi tu vas rencontrer les barrières qui brident l'humanité, toi aussi tu les briseras.

Lève les yeux Inès !
Inès, est-ce que tu m'entends ? Où que tu sois maintenant, lève les yeux !
Les nuages se dissipent ! Le soleil perce !
Grâce à toi, comme toi, nous émergeons et nous nous ouvrons au monde pour trouver la lumière.
Nous vivrons dans un monde neuf, un monde meilleur, où les hommes domineront leur cupidité, leur haine et leur brutalité.

Lève les yeux, Inès !
Au-dessus de toi, l'âme de l'Homme a reçu des ailes d'ange et enfin elle commence à voler. Elle vole vers l'arc-en-ciel, vers la lumière de l'espoir.

C'est la vie qui danse, Inès !
Lève les yeux, Inès ! Lève les yeux !